Construction de maison : tout savoir sur la RE2020 ?

Au-delà du contexte actuel entrainant une réelle tension sur le marché de la construction de maisons individuelles (on pense notamment à la hausse du prix des matériaux et de l’énergie), le secteur fait également aux défis écologiques. Ainsi, si la maison individuelle reste le rêve immobilier ultime pour de nombreux acquéreurs, parce qu’elle incarne le confort et la sécurité, elle soit également d’être plus respectueuse de l’environnement et moins énergivore. En la matière, vous aviez probablement déjà entendu parler des différentes réglementations thermiques et notamment de la RT2012. C’est désormais la RE2020, ou règlement environnementale 2020, qui régit le secteur de la construction. On vous explique ce qu’est la RE2020, ces principaux critères et son impact sur le marché de la construction de maisons individuelles.

Qu’est-ce que la RE2020 ?

Depuis les années 1970, les différents gouvernements ont tentés de prendre en compte l’impact écologique et énergétique de la construction des bâtiments et de logements. Et pour cause, le secteur sera responsable de pas moins de 44% de la consommation d’énergie, et de près d’un quart des émissions de CO2. Ainsi, au fil des années, des réglementations thermiques ont successivement été mises en place. Ainsi, suite au Grenelle de l’Environnement de 2007, des objectifs particulièrement ambitieux furent fixés, tant pour la construction de bâtiments neufs que pour la rénovation des bâtiments anciens, les premiers devant à terme produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment ; les seconds devant tendre vers une meilleure performance énergétique.
Mais forcément, les années passant, les exigences et les objectifs ont évolués.

De la RT2012 à la RE2020

L’année 2015 marqua en la matière un nouveau tournant, avec des nouvelles orientation visant à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Dans ce cadre, la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte puis la Loi Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique ont conduit à la création d’une nouvelle réglementation environnementale, la RE2020.

Avec la RE2020, l’objectif est triple :

  • Continuer à améliorer la performance énergétique des bâtiments neufs (dans notre cas les maisons individuelles) et à réduire leur consommation énergétique.
  • Diminuer l’impact environnemental et climatique des bâtiments neufs, et ce tout au long de leur vie, de la construction à l’éventuelle destruction, en intégrant dans la réflexion les émissions de CO2 et de gaz à effet de serre.
  • Améliorer le confort intérieur des occupants en été comme en hiver, en prévision d’épisodes climatiques plus marqués, à l’instar des canicules qui devraient être plus fréquentes.

La RE2020 implique donc une réflexion globale de la part des acteurs de l’immobilier, de la construction de maisons et plus largement de bâtiment. Ceux-ci doivent en effet adapter leur façon de concevoir les bâtiments, adapter leurs techniques de construction, les matériaux utilisés, les équipements domestiques ou destinés à la production d’énergie, etc.

Quels sont les bâtiments concernés par la RE2020

Si dans le cas de cet article, ce sont essentiellement les maisons individuelles qui nous intéressent, la RE2020 s’applique finalement à un champ nettement plus large puisqu’elle concerne l’habitat avec les maisons individuelles et les logements collectifs, les bureaux et bâtiments d’enseignement, mais aussi les commerces, les hôtels, etc.

RE2020 : qu’est-ce qui change pour votre future maison ?

Entrée en vigueur au 1er janvier 2022, la RE2020 concerne bien la construction de maison neuve en France. Plus encore, quel que soit l’interlocuteur choisi pour votre projet, architecte, constructeur voire autoconsommation, vous serez dans l’obligation de vous plier aux critères de la RE2020. C’est le cas pour toute demande de permis de construire déposée à partir du 1er janvier 2022. Ainsi, votre constructeur de maison devra répondre à des exigences de moyens précises :

  • Conception bioclimatique: la conception bioclimatique devient essentielle avec la RE2020. Elle implique de miser sur une bonne orientation de la maison, un habitat plus compact, une surface vitrée raisonnable et bien positionnée, une organisation des pièces adaptée, etc.
  • Des matériaux plus écologiques: réduire les émissions de CO2, réduire la consommation énergétique et améliorer le confort en toute saison passent notamment par le choix de matériaux de construction et d’isolation à la fois vertueux et performants.
  • Isolation thermique : briques, volets, vitrages, isolant… De nombreux éléments contribuent à l’isolation de la maison, permettant ainsi de réduire la consommation énergétique pour le chauffage voire pour la climatisation.
  • Production d’énergie renouvelable : avec la RE2020, la maison individuelle entre obligatoirement dans l’ère de la maison passive, c’est-à-dire produisant autant d’énergie qu’elle en consomme, grâce notamment aux panneaux photovoltaïques ou aux éoliennes domestiques.
  • Des équipements moins énergivores : lumières, chauffages, eau chaude, électroménager… Malgré une bonne isolation et la production d’énergie, de nombreux appareils consomment de l’électricité. On veillera à choisir des équipements les moins énergivores possibles.

Quel est l’impact de la RE2020 sur le prix de construction des maisons individuelles ?

Si les enjeux de la réglementation environnementale 2020 sont essentiels et même cruciaux, tant pour l’écologie que pour le confort des occupants, l’impact de la RE2020 n’est pas neutre pour le budget des projets de maisons neuves. En effet, tendre vers l’efficacité énergétique et la diminution de l’impact environnemental nécessite, au-delà de la conception des maisons, de se tourner vers des matériaux de construction plus écologiques et l’installation de sources de production d’énergie renouvelable. Or ces matériaux et équipements ont un coût plus élevé que les matériaux traditionnels utilisés jusqu’alors.
Selon une étude menée par le gouvernement, la RE2020 devrait engendrer une hausse des coûts allant de 3 à 4% par rapport à la RT2012 (cette hausse ne prend évidemment pas en compte l’augmentation récente du prix des matériaux et de l’énergie.
Notons toutefois que, au-delà du prix au moment de la construction d’une maison neuve, la démarche, en plus de son intérêt environnemental ou pour le confort de vie, devrait permettre de réaliser des économies d’énergies d’énergie comprise entre 20% et 30% par rapport à une maison RT2012.

Le RE2020 est un nouvel ensemble de réglementations qui auront un impact sur la construction de maisons individuelles en France. Ces changements comprennent des exigences plus strictes en matière d’efficacité énergétique, ainsi que de nouvelles règles concernant l’utilisation de matériaux durables. Bien que le prix final de votre future maison puisse être affecté par ces changements, l’objectif à long terme est de créer des bâtiments plus respectueux de l’environnement et plus efficaces sur le plan énergétique.

Vous Pouvez Aussi Comme

A propos de l'Auteur: Daniel

Je bosse depuis mes 20 ans dans le bâtiment. Je m'y connais donc très bien en construction/rénovation !